L'armée furieuse

Fred Vargas

Viviane Hamy

  • par (Librairie La Galerne)
    6 juin 2013

    Qui de l’Armée furieuse, Adamsberg, Danglard ou cette famille normande pour le moins ahurissante est le plus fou ? Avec Vargas, la norme n’existe pas, les contours de la loi et la réalité sont à géométrie variable. Ca fait vraiment du bien, c’est sans danger et absolument réjouissant ! Et puis, j’aime Danglard et je discuterai volontiers avec l’incroyable Violette Retancourt.


  • 1 septembre 2011

    Inégalable !

    Adamsberg et son équipe de bras cassés nous conduisent au cœur d'une légende nordique où "une cohorte puante du nom d'Armée furieuse" fondée par un seigneur du Moyen âge emporte des vivants coupables qui ont bien des choses à se reprocher ! Dernièrement une fille d'un village normand a vu passé cette armée furieuse emportant quatre « saisi » des vivants qui sont promis à une mort certaine. Parmi les quatre, elle en a reconnu trois dont un chasseur sanguinaire qui a déjà disparu. Elle n'a pas pu identifier le quatrième et sa mère inquiète du sort des siens va à Paris rencontrer Adamsberg sur les recommandations du vicaire d'Ordebec près de Lisieux en Normandie. Interpellé par cette légende médiévale, Adamsberg se rend sur place et va découvrir le premier « saisi » hors d'état de nuire, la tête explosée ! Parallèlement il travaille sur l'assassinat d'un PDG retrouvé brûlé dans sa Mercedes à Paris, Mo un jeune anarchiste pyromane fait un coupable idéal, Adamsberg lui est convaincu qu'il est hors du coup et c'est au risque d'être mis à pied que lui et son équipe vont tenter de le disculper. Chacun s'investit dans les enquêtes y compris celle pour retrouver le « pourri » qui a attaché les pattes avec une ficelle, d'un malheureux pigeon qu'Adamsberg et son fils Armel vont s'entêter à remettre sur pattes. Autrement dit on croise dans ce dernier roman de Vargas, un tas de personnages et de situations toujours aussi fantaisistes. Elle a l'art de nous embobiner, c'est purement jubilatoire, on ne peut que tomber sous le charme de cette écriture fine et ses personnages complètement loufoques mais au fond si humains.
    "- Oui, à force de s'éloigner des mots, les théories les plus pures tournent aux racontars. Et l'on ne sait plus rien. D'approximation en inexactitude, la vérité se dissout et la place est faite à l'obscurantisme."


  • par (Librairie Athenaeum)
    26 août 2011

    Les lectures de Sarah

    Un de mes Vargas préférés, sans conteste ! Ou peut-être est-ce juste l'excitation due à la longue attente entre L'Armée Furieuse et Un lieu Incertain (paru en 2008), toujours est-il que je me suis véritablement régalée lors de cette lecture. Ce roman est loin d'être un policier classique : il ne faut ni y chercher situation haletante ou macabre, ni véritable réalisme, ce qui pourra en rebuter certains.
    Adamsberg, toujours aussi lunaire et flegmatique, a fort à faire. Découvrir qui est cette fameuse armée avant tout, et circonscrire la panique qui s'empare d'un petit village normand au fur et à mesure de la découverte des corps de crapules notoires. Mais il doit également découvrir ce qui se trame derrière l'assassinat d'un ponte de la finance : Momo-mèche-courte est-il le responsable ? Tout cela serait bien trop facile s'il n'y avait aussi des histoires de sucre, de pigeon et d'insectes...

    Vargas nous entraîne une fois de plus dans son univers aux accents poétiques peuplé de personnages charismatiques. Les dialogues sont caustiques à souhait, emprunts d'une atmosphère qui frôle parfois l'absurde ; l'ensemble dégage un charme fou ! L'intrigue est sympathique, même si l'on peine à croire certains aspects, notamment le fait qu'une légende millénaire puisse encore terrifier un village entier au point de susciter une véritable panique. On s'attache rapidement aux nouveaux venus tels que Zerk, le fils du commissaire, précédemment introduit dans Un lieu incertain, qui s'avère tout aussi particulier que son père. L'attente fut longue mais le nouveau Vargas vaut son pesant de cacahouètes (ou son kilo de sucre ? ^^). Le policier français a de beaux jours devant lui...

    Les lectures de Sarah, [[livr0ns-n0us.blogspot.com