Petiote

Benoit Philippon

Les Arènes

  • Conseillé par
    30 août 2022

    humour, prise d'otages

    J’ai aimé retrouver l’humour pince sans rire de l’auteur, ses personnages écorchés par la vie, les situations ubuesques mais crédibles.

    J’ai aimé ce loser flamboyant qui agit avant de réfléchir ; Boudu le SDF qui adore les vieux films et ne cesse d’y faire référence (je ne les ai pas tous reconnu) ; Cerise qui se prostitue mais qui défend la cause des femmes ; les amants qui veulent absolument rester anonymes ; George le tenancier au grand coeur.

    Sans oublier Mia la négociatrice pleine de patience sauf avec son téléphone, son mari et sa bonne bouille champion de krav-maga.

    Et encore, je ne vous dit pas tout, ce serait divulgâcher les péripéties innombrables et drôles de ce roman noir à la veine sociale.

    Car le danger ne se situe pas tant du côté des preneurs d’otages dans l’hôtel qu’à l’extérieur.

    Deux citations emblématiques :

    Non, ce crétin s’en va jouer les Carlos des cassos.

    …par un spécialiste des effets spéciaux d’un nanar des années 80. Bel hommage, de la part d’un fan de Seagal.

    L’image que je retiendrai :

    Cette phrase de Cerise qui sera reprise par toutes : Vous mettrez ça sur mon ardoise !

    https://alexmotamots.fr/petiote-benoit-philippon/


  • Conseillé par (Mémoire 7)
    22 juin 2022

    Un roman bourré d'humanité. Burlesque et émouvant !
    - Marine -


  • Conseillé par (La librairie des Halles)
    3 juin 2022

    Encore un texte déjanté de Benoît Philippon, après le personnage ahurissant de Berthe dans "Mamie Luger", l'auteur nous plonge dans la vie ennuyeuse de Gus. Un père qui, pour récupérer la garde de sa fille, va commettre une prise d'otages dans l'hôtel le plus loufoque qu'il puisse exister.

    Halana


  • Conseillé par (Fontaine Passy)
    20 mai 2022

    Par l'auteur de Mamie Lüger

    Pour récupérer la garde de sa petiote, quelle géniale idée que de se lancer dans une prise d'otages dans un hôtel miteux ? N'en demandez pas trop, Gus est un loser, un idiot. C'est l'anti-héros parfait pour ce huis clos complètement barré façon Tarantino du caniveau. Mais Gus et les locataires de l'hôtel ont une chose en commun : ils n'ont rien à perdre...
    L'auteur de "Mamie Lüger" a ce talent d'écriture qui nous entraine dans des envolées lyriques exquises avant de vous propulser dans une surprenante vulgarité grinçante mais libératoire ! Un roman qui va vous garder en éveil, vous faire glousser et vous marquer ; une expérience de lecture qu'on ne trouve nulle part ailleurs que chez Benoit Philippon !