• 4 septembre 2015

    Comme dans La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules, pour ne citer que ce titre, Philippe Delerm capte des instants et des situations. Sauf que le charme et la finesse sont absents. Pire, on ressent combien il a peiné à écrire ces courts textes qui nous laissent sut notre faim. Une déception !