Chroniques de Lipton-les-Baveux, 1, Monsieur Schnock , Tome 01, L'abominable Monsieur Schnock
EAN13
9782747027243
ISBN
978-2-7470-2724-3
Éditeur
Bayard Jeunesse
Date de publication
Collection
J'aime lire (1)
Séries
Chroniques de Lipton-les-Baveux (1)
Nombre de pages
186
Dimensions
19 x 14,5 x 1,4 cm
Poids
200 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
804

1 - Monsieur Schnock , Tome 01

L'abominable Monsieur Schnock

Traduit par

Bayard Jeunesse

J'aime lire

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres


Autres livres dans la même série

Tous les livres de la série Chroniques de Lipton-les-Baveux
La vie serait des plus paisibles à Lipton-les-Baveux, sans la présence de l'horrible M. Grumpf, dont les trois passions sont, dans l'ordre : roupiller, faire les gros yeux et se mettre les doigts dans le nez. D'ailleurs, sa maison est une pure horreur. Alors, comment se fait-il qu'il ait le plus beau jardin de la ville ? Tout simplement parce qu'une fée furieuse surgit de sa baignoire pour lui cogner dessus avec une poêle dès qu'il laisse pousser la moindre mauvaise herbe. Jake, un gros chien, coqueluche de la ville, a pris l'habitude de batifoler dans ce petit paradis de verdure. Décidé à se débarrasser de ce visiteur qui lui gâche la vie et ses parterres de fleurs, M. Grumpf achète à son copain Billy William III, le boucher, deux coeurs de boeuf pourris, qu'il fait mariner dans de la mort-aux-rats. Très fier de sa ruse, il a parlé à haute voix en rentrant chez lui, et Polly, 9 ans, sait tout de ses plans machiavéliques. En tentant de trouver Jake ¿ personne ne sait où il habite ¿ pour l'avertir, elle se perd dans les bois et tombe sur la maison secrète de Vendredi Ousamedi, le sage à moitié fou du village . Celui-ci accepte de l'aider. Mais quand tous deux arrivent devant chez M. Grumpf, il est trop tard. Jake agonise, entouré de ses amis les taupes, les papillons et les moineaux. Vendredi a un coup de gLa vie serait des plus paisibles à Lipton-les-Baveux, sans la présence de l'horrible M. Grumpf, dont les trois passions sont, dans l'ordre : roupiller, faire les gros yeux et se mettre les doigts dans le nez. D'ailleurs, sa maison est une pure horreur. Alors, comment se fait-il qu'il ait le plus beau jardin de la ville ? Tout simplement parce qu'une fée furieuse surgit de sa baignoire pour lui cogner dessus avec une poêle dès qu'il laisse pousser la moindre mauvaise herbe. Jake, un gros chien, coqueluche de la ville, a pris l'habitude de batifoler dans ce petit paradis de verdure. Décidé à se débarrasser de ce visiteur qui lui gâche la vie et ses parterres de fleurs, M. Grumpf achète à son copain Billy William III, le boucher, deux coeurs de boeuf pourris, qu'il fait mariner dans de la mort-aux-rats. Très fier de sa ruse, il a parlé à haute voix en rentrant chez lui, et Polly, 9 ans, sait tout de ses plans machiavéliques. En tentant de trouver Jake ¿ personne ne sait où il habite ¿ pour l'avertir, elle se perd dans les bois et tombe sur la maison secrète de Vendredi Ousamedi, le sage à moitié fou du village . Celui-ci accepte de l'aider. Mais quand tous deux arrivent devant chez M. Grumpf, il est trop tard. Jake agonise, entouré de ses amis les taupes, les papillons et les moineaux. Vendredi a un coup de génie : des larmes de frères réunis pouvant seules sauver le chien, il tente de faire croire à M. Grumpf qu'il est son frère, perdu de vue depuis l'enfance. M. Grumpf, refuse de tomber dans le panneau. Finalement, le bon gros chien sera sauvé par un chocolat magique, trouvé dans le vieux coffre de M. Grumpf, son seul et unique meuble. L'affreux bonhomme, terrorisé par la puissance bienveillante des amis de Jake, met les voiles. L'histoire se termine par une grande fête, où Vendredi Ousamedi, les deux genoux à terre, demande en mariage Mlle Jolicoeur, la confiseuse.
S'identifier pour envoyer des commentaires.