L'odeur du sang humain ne me quitte pas des yeux, Conversations avec Francis Bacon
EAN13
9782755501407
ISBN
978-2-7555-0140-7
Éditeur
Fayard/Mille et une nuits
Date de publication
Collection
ESSAIS
Nombre de pages
80
Dimensions
19,2 x 12,5 cm
Poids
140 g
Langue
français
Code dewey
759.2

L'odeur du sang humain ne me quitte pas des yeux

Conversations avec Francis Bacon

De

Fayard/Mille et une nuits

Essais

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

Autre version disponible

Francis Bacon : On ne sait pourquoi certaines choses vous touchent. C’est vrai, j’adore les rouges, les bleus, les jaunes, les gras. Nous sommes de la viande, n’est-ce pas ? Quand je vais chez le boucher, je trouve toujours surprenant de ne pas être là, à la place des morceaux de viande. Et puis il y a un vers d’Eschyle qui hante mon esprit : « L’odeur du sang humain ne me quitte pas des yeux. »

« Francis Bacon, plus que tout autre artiste, incarnait la peinture. Mon travail de journaliste d’art, à L’Express, dans les années 1980, me permit d’envisager une rencontre avec lui. Je patientai longtemps avant notre premier rendez-vous. Trois ans. D’autres suivront. Je le rencontrai à Londres dans son atelier, 7 Reece Mews, South Kensington. Mon premier entretien, en 1982, donna lieu, peu à peu, au fil des ans, à des conversations et dialogues qui se sont poursuivis à Londres et à Paris. Ceux-ci se déroulaient en français, langue qu’il maîtrisait avec la rouerie d’un vieux dialecticien. Elles rassemblent la plupart des grands thèmes que Francis Bacon, opiniâtre, n’a cessé de ressasser sa vie durant : son travail, Picasso, Vélasquez, Giacometti, ses amitiés, ses voyages, ses lectures, l’alcool… Parler l’amusait. Parler l’excitait. Parler était aussi un art pour lui. »                                                                                                F. M.

Franck Maubert est écrivain ; auteur de plusieurs ouvrages consacrés à la peinture (dernièrement Le Paris de Lautrec ; Maeght, la passion de l’art vivant) et à la chanson (Gainsbourg for ever, La Mélancolie de Nino). Il est l’auteur de trois romans : Est-ce bien la nuit ?, Près d’elles, Le Père de mon père.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Franck Maubert