Le Ballet des singes et des autruches
EAN13
9782070127993
ISBN
978-2-07-012799-3
Éditeur
Le Promeneur
Date de publication
Collection
Le Promeneur
Nombre de pages
80
Dimensions
25 x 20 x 1 cm
Poids
376 g
Langue
français
Code dewey
792.509

Le Ballet des singes et des autruches

De

Le Promeneur

Le Promeneur

Indisponible
Le 14 décembre 1645, Louis XIV, tout juste âgé de sept ans, assiste à la représentation du premier opéra joué en France, La Finta Pazza («la folle feinte») de Francesco Sacrati. L'enfant se fascine pour les ballets de singes, d'autruches, d'ours, d'indiens et de perroquets qui rythment les intermèdes. On peut même supposer qu'il colorie, avec une maladroite application, la suite de gravures qu'en tire, pour commémorer ces chorégraphies, Valerio Spada. Une dizaine d'années plus tard, le jeune vainqueur de la Fronde danse devant sa cour les ballets d'un autre opéra, Les Noces de Thétis et Pélée. Il s'y grime en Apollon, en dryade, en élève de Chiron, en courtisan et en allégorie de la Guerre. Dans leur contingence apparente, ces deux événements se recoupent en plusieurs points : outre d'impliquer la figure du roi et sa passion du spectacle, d'appartenir l'un et l'autre aux premières décennies d'une nouvelle forme d'art, ils furent l'objet de scénographies stupéfiantes, dues au même «Grand Magicien», virtuose des nues, des métamorphoses, des perspectives confondantes, des changements à vue : Giacomo Torelli. Ils représentent la Merveille Baroque à son apogée. L'album de La Finta Pazza est aujourd'hui l'un des joyaux du Fonds Jacques Doucet, conservés à l'Institut national d'histoire de l'art, et il est ici reproduit pour la première fois en fac-similé dans sa totalité. Il est complété d'un choix de planches représentant les décors de Torelli pour Les Noces de Thétis et Pélée.
Philippe Beaussant, membre de l'Académie française, est spécialiste de la musique française baroque et de l'art de la scène des XVIIᵉ et XVIIIᵉ siècles. Il a été couronné, pour l'ensemble de son œuvre, par le Grand Prix de la langue française.
S'identifier pour envoyer des commentaires.