Le Plateau télé, Chronique du temps passé devant la télévision
EAN13
9782213629698
ISBN
978-2-213-62969-8
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
Littérature Française
Nombre de pages
999
Dimensions
23 x 15 x 0 cm
Poids
1120 g
Langue
français
Code dewey
791.45

Le Plateau télé

Chronique du temps passé devant la télévision

De

Fayard

Littérature Française

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Le Livre.com
    Description
    R160207698: 2010. In-8. Broché. Etat d'usage, Couv. légèrement pliée, Dos satisfaisant, Intérieur frais. 1009 pages. . . . Classification Dewey : 791.45-Télévision
    État de l'exemplaire
    Etat d'usage, Couv. légèrement pliée, Dos satisfaisant, Intérieur frais
    Format
    In-8
    Reliure
    Broché
    25.80(Occasion)
« De février 1997 à mai 2009, j’ai regardé la télévision, au moins une fois par semaine, pour l’un des trois suppléments hebdomadaires d’un grand quotidien du matin, afin de rédiger une chronique qui s’appelait « Le Plateau télé ». La télévision n’étant pas un art, elle ne mérite pas la critique, aussi ai-je régulièrement réfuté le terme de critique télé. Je me suis plutôt considéré comme un commentateur, ainsi qu’il y en a dans le sport ou en politique. Dans Le Plateau télé passent le temps et ses comédiens principaux : dirigeants politiques, intellectuels, artistes, avocats, scientifiques, top model, terroristes, footballeurs, présentateurs. On les voit s’agiter et rire, vieillir et pleurer, mentir et compatir. Les moments historiques oubliés succèdent aux événements médiatiques perdus, la grosse roue du temps écrasant les uns et les autres dans un petit bruit inexorable. Le meilleur de l’actualité, c’est le roman que nous vivons les uns et les autres à travers elle, et c’est ce roman, que, de la fin du XXe siècle au début du XXIe, j’ai tenté d’écrire à raison de deux feuillets par semaine. Je ne pouvais pas deviner qu’il y aurait autant de semaines. Ce livre était censé être posthume, mais je ne suis pas mort, aussi le fais-je paraître de mon vivant. »
P. B

Grand Prix du roman de l’Académie française pour Dara et Prix Renaudot pour Les Braban, Patrick Besson collabore au Point. Les Editions Fayard ont publié récemment Saint-Sépulcre !, Belle-Sœur et Mais le fleuve tuera l’homme blanc.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Patrick Besson