Macabre
EAN13
9782848103037
ISBN
978-2-84810-303-7
Éditeur
EP Media
Date de publication
Collection
EP
Nombre de pages
96
Dimensions
26 x 18 x 1,3 cm
Poids
443 g
Langue
français
Langue d'origine
castillan, espagnol
Code dewey
741.56
Indisponible
L’Histoire :

Et si vos pires cauchemars devenaient réalité ? Une main étrangleuse, un démon qui échange 7 années de bonheur contre la damnation éternelle, un jeune garçon qui ne craint pas les fantômes, un lord anglais qui se repaît du sang de ses amis, un chat qui renaît de ses cendres…

On vous aura prévenus : Après avoir lu cet album, vous ne pourrez plus fermer l’œil de la nuit…

En BD, un recueil des plus célèbres contes macabres du monde :

La Main (Guy de Maupassant), Le Pacte de Sir Dominick (Sheridan Le Fanu), La Maison du cauchemar (Edward Lucas White), Le Vampire (John William Polidori), La Maison B… à Candem Hill (Catherine Crowe), Le Voleur de cadavres (Robert Louis Stevenson), Le Chat noir (Edgar Allan Poe).

Les Auteurs :

Pablo RODRIGUEZ, scénariste et dessinateur espagnol, est l’auteur de plusieurs albums de bande dessinée dont deux ont été primés au festival BD de Barcelone. Il a aussi participé au collectif Claude Nougaro en BD (Petit à petit). Après avoir illustré El Gran Libro del miedo (Le Grand Livre de la peur), il a adapté pour la bande dessinée certaines des nouvelles qui le composent.

Points forts :

- Sept des plus grands classiques de la littérature fantastique adaptés en BD dans un style moderne et décalé,

- Des auteurs au programme des collèges et lycées : Guy de Maupassant, Edgar Allan Poe, Robert Stevenson, le Docteur Polidori (dont la nouvelle Le Vampire a inspiré son Dracula à Bram Stoker)…

- Un graphisme très actuel dans la lignée du cinéma de Tim Burton ou de la BD Billy Brouillard,

- Vient de paraître : Les Aventures du jeune Jules Verne, des mêmes auteurs (Glénat, avril 2010),

- Pour rire de ses peurs, un beau livre de référence tout public.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Pedro Rodríguez