Quelques considérations sur les Températures basses permanentes. Thèse à la faculté de Médecine et de Pharmacie de Lyon soutenue publiquement le mercredi 20 décembre 1893 [ Avec : ] Les Huîtres du Bassin d'Arcachon. Leur Salubrité. Thèse pour le Doctor...
EAN13
2000159730788

Quelques considérations sur les Températures basses permanentes. Thèse à la faculté de Médecine et de Pharmacie de Lyon soutenue publiquement le mercredi 20 décembre 1893 [ Avec : ] Les Huîtres du Bassin d'Arcachon. Leur Salubrité. Thèse pour le Doctor...

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie du Cardinal
    Description
    1 vol. in-8 reliure dmei-basane rouge, Association Typographique, Lyon, Décembre 1893, 62 pp. et Imprimerie de l'Académie et des facultés Y. Cadoret, Bordeaux, 1928, 99 pp. : Quelques considérations sur les Tempréatures basses permanentes. Thèse à la faculté de Médecine et de Pharmacie de Lyon soutenue publiquement le mercredi 20 décembre 1893 [ Avec : ] Les Huîtres du Bassin d'Arcachon. Leur Salubrité. Thèse pour le Doctorat Vétérinaire soutenue publiquement en janvier 1928 devant la Faculté mixte de Médecine et de Pharmacie de Toulouse
    État de l'exemplaire
    On y joint un très intéressant courrier de l'Institut Bactériologique de Tours, datée de février 1934. L'expéditeur le remercie de sa thèse, excellente, et commente : "Il est absolument certain que de gros progrès ont été faits dans le bassin d'Arcachon au point de vue salubrité. Les efforts des ostréiculteurs sont méritoires. Mais dire que cela suffit, que les consommateurs peuvent impunément manger les huitres du bassin sans jamais avoir d'accident typhique ou paratyphique, cela je n'en suis pas du tout persuadé. Arcachon n'a pas de tout-à-l'égoût, il en est de même pour tous les petits ports du Golfe. Les fosses d'aisance non étanches se déversant automatiquement dans la mer [ ... ] D'ailleurs si je suis bien informé il y a eu 4 ou 5000 cas de thyphoïde à Bordeaux de novembre à janvier, or ce sont les beurres et les huitres qui ont été trouvés infectants [Il continue sa démonstration et conclut : ] "Je ne parle pas des moules pour lesquelles aucune disposition n'existe ; au nom de la liberté du commerce on empoisonne froidement les gens : 28 cas de typhoïde près de Marseille viennent de provoquer 7 morts et on ne fait rien !". Bon exemplaire.
    Langue
    Français
    250.00(Occasion)
S'identifier pour envoyer des commentaires.