Pierre Cauchon, Comment on devient le juge de Jeanne d'Arc
EAN13
9782213642611
ISBN
978-2-213-64261-1
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
Biographies Historiques
Nombre de pages
700
Dimensions
21 x 13 x 0 cm
Poids
938 g
Langue
français
Code dewey
944.026

Pierre Cauchon

Comment on devient le juge de Jeanne d'Arc

De

Fayard

Biographies Historiques

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Laubrière
    État de l'exemplaire
    Fayard 2010, in-8 broché, 725 p. (pliure partielle au premier plat de couverture, sinon très bon état ; épuisé) Cahier illustrations, bibliographie, généalogies et index. Cette biographie qui s'efforce de comprendre le personnage permet à l'auteur d'exposer, au passage, ce que furent la vie universitaire et le monde judiciaire de l'époque.
    18.00(Occasion)
Ce livre n’est ni un procès en condamnation ni une tentative de réhabilitation
Un historien n’essaie que de comprendre.
Autour d’un personnage tristement connu pour un rôle épisodique, c’est toute une société, celle des intellectuels parisiens, qu’il s’agit de comprendre au long d’une tourmente qui les emporte pendant un siècle.
Car, si maître Pierre Cauchon cristallise l’attention des historiens et plus généralement des Français, il n’est pas seul.
D’autres l’annoncent, l’accompagnent, le rejoignent pour un temps. 
Ni Cauchon ni ses semblables ne sont apparus brutalement au premier plan de l’histoire.
Aucun ne sort du néant. Tous sont les héritiers de l’histoire, les enfants de deux ou trois générations qui ont vu s’effondrer un monde et des certitudes, et naître des ambitions et des prétentions.
Deux papes en l’Église, et plus tard, trois.
Un enfant roi et ensuite un roi fou. Des princes assassinés par leurs proches. Une réforme de l’Église et de l’État qui se fait attendre.
Un Anglais qui apparaît comme un recours après n’avoir été qu’un envahisseur.
Deux rois de France.
Et, pour les maîtres, des concurrences qui naissent à tous les horizons cependant que se laisse oublier la vocation première de l’Université.
Les maîtres enseignent, mais ils s’agitent sur tous les théâtres du monde, et ils se compromettent pour ne pas être oubliés. 
L’histoire retiendra d’eux le procès de Jeanne d’Arc.
Pour la plupart d’entre eux, ce n’aura été qu’un épisode.
Pour significatif qu’il soit, et bien qu’il reste pour plusieurs la raison d’une image au regard de la postérité, il n’est pas toute leur vie.
Jamais, dans l’histoire du monde occidental, ils n’auront tenu une telle place.
Chartiste et universitaire, membre de l’Institut, Jean Favier a été professeur à la Sorbonne, directeur général des Archives de France, président de la Bibliothèque nationale de France et président de la Commission française pour l’UNESCO. Outre des travaux d’érudition, il a publié plus de vingt ouvrages connus d’un large public, comme Philippe le Bel, Charlemagne, Louis XI, Les Plantagenêts, Les Papes d’Avignon, le Roi René et Paris, deux mille ans d’histoire.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jean Favier