Monsieur le Commandant
EAN13
9782491467128
ISBN
978-2-491-46712-8
Éditeur
Philéas
Date de publication
Nombre de pages
77
Dimensions
28,8 x 21,8 x 1,4 cm
Poids
644 g
Langue
français

Monsieur le Commandant

De ,

Dessins de

Philéas

Indisponible

Ce livre est en stock chez 58 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

1942. Paul-Jean Husson tombe éperdument amoureux de sa bru, juive. Partagé entre son antisémitisme viscéral et cet amour interdit, Husson entreprend alors une invraisemblable virée en compagnie de celle qu'il ne cesse de désirer, à travers la France de l'exode. Pétainiste convaincu, il se livre à travers une lettre de délation qu'il adresse à " Monsieur le Commandant ".
Paul-Jean Husson est un écrivain bien né, grand bourgeois, éduqué, instruit, héros de la Première Guerre mondiale (il a même perdu un bras au front), auteur de livres loués par la critique et prisés du public, assez habile pour siéger à la fois à l'Académie française et à l'Académie Goncourt. Son fils lui présente celle qui deviendra sa femme, Ilse : une jeune actrice de cinéma Allemande connue dans son pays sous le nom d'Elsie Berger. Lorsque la guerre éclate, le fils Husson part pour Londres, laissant sa femme au côté de son père. Paul-Jean Husson en tombe éperdument amoureux, mais découvre rapidement que sa belle-fille est juive. Partagé entre son antisémitisme viscéral et cet amour interdit, Husson entreprend alors une invraisemblable virée en compagnie de celle qu'il ne cesse de désirer, à travers la France de l'exode. Pétainiste convaincu, Paul-Jean Husson se livre à travers une lettre de délation qu'il adresse à " Monsieur le Commandant " et démontre que la part la plus vile de l'âme humaine ne trouve de meilleure place où se révéler que dans le genre épistolaire.
Terrifiant ! Dès les premières lignes, nous savons de quoi il est question. Les talents combinés du trio d'auteurs tiennent en haleine le lecteur sonné qui redoute une issue dont il a pourtant deviné qu'elle était fatale. Suivez les dérives, de 1932 à 1942, plus sentimentales qu'idéologiques d'un homme qui était tout sauf un sot.
S'identifier pour envoyer des commentaires.