Le syndrome du canal carpien
EAN13
9782709669504
ISBN
978-2-7096-6950-4
Éditeur
JC Lattès
Date de publication
Collection
Littérature étrangère
Nombre de pages
480
Dimensions
22,5 x 14,1 x 3 cm
Poids
514 g
Langue
français

Le syndrome du canal carpien

De

JC Lattès

Littérature étrangère

Indisponible

Ce livre est en stock chez 78 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

Quelle invention merveilleuse que le téléphone portable :188 grammes de métal, de verre et de plastique enveloppés dans un écrin brillant aux lignes pures, à la fois porte ouverte sur d’autres mondes et arme perfide entre les mains des imprudents.
Les Cleverley sont britanniques, célèbres et riches. Ils n’ont aucune conscience de la fragilité de leurs privilèges, alors qu’ils ne sont qu’à un tweet du désastre. George, le père, est un animateur de télévision, – un trésor national (selon sa propre expression) –, sa femme Beverley, une romancière reconnue (pas autant qu’elle ne le souhaiterait), et les enfants, Nelson, Elizabeth et Achille, frôlent tous d’inéluctables catastrophes.
Ensemble, ils découvrent les affres de la vie moderne, où les réputations sont détruites en un clin d’œil, et ils apprennent combien le monde se révèle impitoyable lorsque l’on s’écarte du chemin tout tracé.
 
Avec l’humour unique qui le caractérise, John Boyne dresse un portrait irrésistible de notre époque et de ses travers.
 
Traduit de l’anglais (Irlande) par Sophie Aslanides

« La démonstration par la fiction est aussi implacable que désopilante. » Le Soir

« C’est délicieusement drôle, avec toutes les cinq lignes une remarque désopilante. » L’Opinion

« L’auteur du best-seller Le Garçon en pyjama rayé  jongle avec les registres jeunesse et adulte avec une écriture drôle et virevoltante et des personnages très vivants dans le sillage desquels il invite le lecteur à épier comme tapi derrière une vitre. » Sud Ouest

« John Boyne, dont la cruauté drolatique rappelle une Lionel Shriver en moins cynique ou un Bret Easton Ellis en plus cocasse, chronique l’explosion en vol de cette clique d’affreux personnages, pourtant pas si mal intentionnés. » ELLE

« Un portrait de la haute société londonienne. Pour les fidèles de Boyne comme pour les fans de Coe. » Lire Magazine Littéraire
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

7 mai 2022

Une fable satirique et hilarante sur notre rapport aux réseaux sociaux. Un véritable exutoire, à lire absolument ! - Marine -

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur John Boyne