Lumières et Ilustración en Espagne sous les règnes de Charles III et de Charles IV (1759-1808), sous les règnes de Charles III et de Charles IV, 1759-1808
EAN13
9782729825362
ISBN
978-2-7298-2536-2
Éditeur
Editions Ellipses
Date de publication
Collection
Les essentiels de civilisation anglo-saxonne
Nombre de pages
176
Dimensions
19 x 14,5 x 1,1 cm
Poids
234 g
Code dewey
946.054

Lumières et Ilustración en Espagne sous les règnes de Charles III et de Charles IV (1759-1808)

sous les règnes de Charles III et de Charles IV, 1759-1808

De

Editions Ellipses

Les essentiels de civilisation anglo-saxonne

Indisponible
Au programme d'Espagnol des CAPES/Agreg 2007
On ne saurait confondre Lumières et Ilustración. Les Lumières, disait Kant, c'est oser se servir de son propre entendement. La Ilustración aussi. Mais il lui est interdit d'aborder l'essentiel : Dieu et la religion, le roi et la monarchie.
On distinguera donc ces deux concepts : d'une part, la Ilustración, impulsée et contrôlée par des gouvernants soucieux de développer l'économie du royaume et beaucoup moins philosophes ou philanthropes que l'on a coutume de le dire. D'autre part, les Lumières, qui n'eurent pas droit de cité en Espagne, et furent condamnées à la clandestinité ou à l'exil. C'est pourquoi dans cet ouvrage l'auteur, après avoir présenté quels furent les circonstances politiques dans lesquelles apparurent Ilustración et Lumières en Espagne, les obstacles qu'elles trouvèrent sur leur chemin et les vecteurs qui permirent leur diffusion établit un bilan sans complaisance de l'utopie d'une Ilustración qui, face à la Révolution française, fait cause commune avec les ennemis des Lumières.
Gérard Dufour, professeur émérite à l'Université de Provence, dont il est président honoraire, a consacré la plupart de ses travaux à l'étude de la société espagnole de la fin de l'Ancien Régime. Auteur d'une thèse de troisième cycle sur El Evangelio en triunfo de Pablo de Olavide (1966) et d'une thèse de doctorat d'État sur Juan Antonio Llorente (1979), il a publié les Cartas de Antonio a Mariano d'Olavide (Université de Provence, seconde édition, 1997) et Cornelia Bororquia o la Víctima de la Inquisición nouvelle édition, Madrid, Cátedra, 2005). Membre du comité de rédaction de Trienio. Ilustración y liberalismo, il a participé à de nombreux colloques internationaux et publié quelque 80 articles sur le sujet qui fait l'objet de ce livre.
S'identifier pour envoyer des commentaires.