Petits meurtres entre mathématiciens, ou comment deux amis débattent de maths et d'amour dans le Paris de la Belle Époque
EAN13
9782746506411
ISBN
978-2-7465-0641-1
Éditeur
Éditions du Pommier
Date de publication
Collection
[Plumes de science le Pommier]
Nombre de pages
248
Dimensions
19 x 12 x 1 cm
Poids
270 g
Langue
français
Langue d'origine
grec moderne (après 1453)

Petits meurtres entre mathématiciens

ou comment deux amis débattent de maths et d'amour dans le Paris de la Belle Époque

De

Éditions du Pommier

[Plumes de science le Pommier]

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Sabibliothèque
    État de l'exemplaire
    French édition - très légères marques de lecture et/ou de stockage mais du reste en très bon état. Envoi rapide et soigné dans une enveloppe à bulle depuis la France
    Format
    20x13x1cm. 2012. Broché. 288 pages.
    17.00 (Occasion)
Athènes, 1929: le mathématicien Stefanos Kantartzis est retrouvé assassiné. Michael Igerinos, son ami de trente ans, est la dernière personne à l'avoir vu en vie... Alors qu'il observe le corps inerte de son ami, les souvenirs de Michael le ramènent à l'été 1900, au Deuxième Congrès International de Mathématiques qui se tint alors à la Sorbonne. C'est là que les deux hommes se rencontrèrent, mais c'est aussi là qu'Hilbert fit la présentation de ses fameux 23 problèmes, véritable tournant dans la recherche mathématique du XXe siècle. Cet exposé bouleversant hantera toute leur vie les deux mathématiciens qui n'auront de cesse de tenter de résoudre ces propositions. Sur fond de thriller (la conclusion de l'ouvrage ne pourra que nous surprendre), Tefcros Michaelides nous projette dans les coulisses du monde mathématique du début du XXe siècle, suivant les traces de Russell, Hilbert, Poincaré et Gödel. Mais c'est aussi une formidable visite du Paris Belle Époque que nous offre l'auteur, les deux protagonistes sillonnant les rues de la Butte Montmartre alors en pleine effervescence artistique et intellectuelle. On y croise Toulouse-Lautrec évidemment, mais aussi Picasso, Max Jacob et de nombreuses autres personnalités fréquentant le Moulin Rouge, Zut et autres bistrots d'antan. Un beau roman mêlant histoire des sciences, histoire de Paris à la Belle Époque et thriller mathématique.
S'identifier pour envoyer des commentaires.