Croyance(s)
EAN13
9782918135807
ISBN
978-2-918135-80-7
Éditeur
Éditions Dialogues
Date de publication
Collection
Nouvelles ouvertures
Dimensions
24 x 16 x 2 cm
Poids
470 g
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

Credo, ergo sum ! pourrait-on lancer en défi à l’homme du cogito. Emil Cioran a relevé la propension de l’être humain à se réfugier dans un univers irrationnel, créé de toutes pièces, et auquel il confie son destin. Ce terreau, en quelque sorte générique, fabrique un compost sur lequel s’enracine et à partir duquel se déploie la démocratie. Elle doit le prendre en compte, au risque, sinon, de se dessécher irrémédiablement, et se réduire à n’être plus qu’un insipide produit « hors-sol ». L’oublier, c’est errer dans un univers préfabriqué où l’homo œconomicus ne rencontre que des chimères au service de ses certitudes doctement frelatées et où son frère jumeau, l’homo politicus, se complaît dans la recherche insensée d’équations qui pourraient décoder son comportement erratique…
Convoquée pour tout expliquer avec une suffisance inqualifiable, la Raison s’affole et se fourvoie. Revenons à l’essentiel : les croyances conditionnent les raisonnements ! Notre vision du monde révèle nos convictions, lesquelles déterminent nos comportements. Construite par la volonté humaine à la confluence de circonstances favorables sur fond d’innovations institutionnelles, la démocratie prolonge ce climat d’ambiance en produisant génétiquement ses propres croyances fondatrices.
À l’heure où les expériences, dites démocratiques, vacillent comme si elles s’étaient égarées sans boussole sur des terres hostiles ou ingrates, à un moment où les petits arrangements entre amis disqualifient les pratiques éculées de gouvernants qui transforment trop aisément le service public en self-service, il est temps de dépasser la rénovation de façade alors que les fondations sont fragilisées. Tout acte de foi dans la démocratie exige une clarification des croyances qui la nourrissent. L’heure est venue de repenser ses fondements pour tenter d’éviter qu’un séisme de forte magnitude, laissant le souvenir cauchemardesque d’une utopie dévoyée, ne l’emporte !
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jacques Baguenard