Aristide Briand
EAN13
9782262021924
ISBN
978-2-262-02192-4
Éditeur
Perrin
Date de publication
Nombre de pages
612
Dimensions
24 x 15 x 3 cm
Poids
757 g
Code dewey
944.081

Aristide Briand

De

Perrin

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Laubrière
    État de l'exemplaire
    Perrin 2004, in-8 broché, 612 p. (une tranche défraîchie, sinon très bon état ; épuisé dans la collection) Cahier photos, bibliographie et index des noms. Retirage (la première édition est de 1987) de la grande biographie moderne de celui qui fut comme l'incarnation vivante de la Troisième République.
    15.00(Occasion)
Par son parcours personnel et ses choix politiques, Aristide Briand (1862-1932) incarne cette période de grandes mutations que fut la IIIe République. Issu d'un milieu très modeste, il devient avocat, découvre l'engagement militant en défendant ses premières causes. Elu député en 1902, il ne tarde pas à se propulser au sommet grâce à ses dons d'orateur et à ses talents de négociateur. Pendant trente ans, tantôt ministre, tantôt président du Conseil, il joue les premiers rôles, en France d'abord, puis sur la scène internationale. En 1905, il est l'artisan de la loi de séparation de l'Eglise et de l'Etat. Il défend la laïcité, mais prend ses distances avec les anticléricaux les plus sectaires et apaise les querelles religieuses qui divisent les Français. Pendant la Première Guerre mondiale, il tient la barre du pays durant un an et demi, il est au pouvoir au moment décisif de Verdun. Mais, hanté par ce carnage, il s'efforce dans les années vingt d'en prévenir le retour. Sa carrière prend une autre dimension, l'habile politicien devient le « pèlerin de la paix ». Il est l'homme de la réconciliation franco-allemande, du premier projet d'intégration européenne. Son action lui vaut le prix Nobel de la paix en 1926. Sur le moment, cette grande espérance est déçue. Briand meurt en 1932, à la veille de l'arrivée au pouvoir d'Hitler. Pourtant, le second après-guerre verra la France s'engager plus résolument dans la voie qu'il avait tracée. Homme célèbre mais mal connu, au charme envoûtant, au caractère complexe, à la vie privée tumultueuse, adulé par les uns, haï par les autres, ce précurseur de l'Europe unie a fait entendre sa voix dans un continent pris de folie guerrière et a réussi, sans toujours s'en douter, à prendre date avec l'Histoire.
Bernard Oudin est historien. Il a publié Briand. La paix, une idée neuve en Europe (Robert Laffont), Villa, Zapata et le Mexique en feu (Gallimard), plusieurs essais et livres d'histoire et Histoires de Berlin (Plon 2000). Il a vécu en Allemagne et a été chargé de cours à l'université de Heidelberg.
S'identifier pour envoyer des commentaires.