La chute de l'empire aztèque, Volume 2, La Chute de l'Empire aztèque
EAN13
9782857043645
ISBN
978-2-85704-364-5
Éditeur
Pygmalion
Date de publication
Collection
ARCHEOLOGIE AVE
Nombre de pages
384
Dimensions
24 x 15 x 2 cm
Poids
515 g

La chute de l'empire aztèque

Volume 2, La Chute de l'Empire aztèque

Pygmalion

Archeologie Ave

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Le Livre.com
    Description
    R160175323: 318 Pages - Quelques planches dessins en noir et blanc hors texte Traduit de l'anglais par A. PICHOT In-8 Broché. Bon état. Couv. convenable. Dos satisfaisant. Intérieur frais Classification Dewey : 972-Amérique centrale
    État de l'exemplaire
    Bon état
    Format
    In-8
    Reliure
    Broché
    19.80(Occasion)
Mars 1519, Hernan Cortés, à la tête d'une poignée de conquistadors, touche aux côtes du Mexique. Après avoir brûlé ses vaisseaux, sans espoir de retour, il s'enfonce à l'intérieur des terres et découvre les fabuleuses richesses de l'empire aztèque. Deux univers que tout oppose - l'un animé par la soif de l'or, l'autre, par la crainte des dieux -, vont s'affronter. En quelques mois, le puissant état de Montezuma s'effondrera, submergé par un déluge de sang et de feu. La conquête de l'Amérique ne trouvera son premier véritable historien qu'en 1843, en la personne de l'érudit bostonien William Prescott. Long poème épique écrit dans un anglais très pur (et admirablement servi par la traduction d'Amédée Pichot), l'Histoire de la Conquête du Mexique fut l'un des plus grands succès de librairie du 19e siècle : en révélant aux Américains des pans entiers du passé de leur continent, sa parution eut l'effet d'une bombe. Par son ampleur et son souffle, cette immense fresque à la Walter Scott constitue encore aujourd'hui un monument. Ajoutons qu'elle n'avait jamais été rééditée en France dans sa version intégrale depuis la fin du siècle dernier. Chef-d'oeuvre littéraire, ce magnifique récit est aussi et surtout, un grand livre d'histoire, qui place son auteur au rang de Gibbon et de Michelet. Maîtrisant parfaitement toutes les sources disponibles à son époque sur les Aztèques et leurs conquérants (chroniques, codex, archives inédites), Prescott est considéré comme le père de ce qu'on appelle aujourd'hui l'

. L'un de ses principaux mérites demeure d'avoir été le premier, avec son ami John Lloyd Stephens, le fameux découvreur des Mayas, à reconnaître le génie propre des civilisations précolombiennes, jusque-là considérées comme de simples répliques des civilisations égyptienne, phénicienne ou chinoise.
S'identifier pour envoyer des commentaires.