Mon témoignage. Les camps en URSS après Staline
EAN13
9782020025126
ISBN
978-2-02-002512-6
Éditeur
Seuil
Date de publication
Collection
Combats
Nombre de pages
336
Dimensions
0,1 x 0,1 x 0,1 cm
Poids
401 g
Langue
français

Mon témoignage. Les camps en URSS après Staline

Seuil

Combats

Indisponible
Arrêté en 1960 alors qu'il se préparait à franchir la frontière pour fuir l'U.R.S.S., Anatoli Martchenko fut condamné à six ans de déportation. Il ressortit des camps en 1966 et se donna dès lors pour tâche essentielle de faire savoir ce qu'il avait subi, vu et vécu, alors qu'une propagande habile et acceptée un peu partout affirmait que les camps avaient pratiquement disparu de la carte de l'U.R.S.S. Dès qu'il eut achevé la rédaction de ses souvenirs, Martchenko se trouva en butte aux provocations de la police qui lui donna l'ordre de détruire son manuscrit. Non content de refuser d'obtempérer, non content de faire circuler clandestinement son texte, Martchenko engagea une double campagne de lettres ouvertes : contre les camps de concentration et de soutien au peuple tchécoslovaque. Arrêté et condamné pour infraction à la réglementation sur les cartes d'identité, puis à un supplément de deux ans, en août 1969, pour propagande anti-soviétique en prison, il est fort probable que les autorités soviétiques envisagent de le liquider à l'usure, comme elles tentent depuis longtemps de mettre à genoux - sans succès - ce codétenu de Martchenko en Mordavie, louli Daniel. Voici son témoignage : il n'est pas d'un écrivain mais il a sa place au côté de ceux de Soljenitsyne, Chalamov, E. Guinzbourg. Il a d'autres mérites : les faits qu'il rapporte ne sont pas à reléguer dans quelque passé stalinien renié des "nouveaux tsars". C'est bien de l'ère Krouchtchev-Brejnev qu'il s'agit.
S'identifier pour envoyer des commentaires.