Mademoiselle Clairon, comédienne du roi
EAN13
9782213615066
ISBN
978-2-213-61506-6
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
BIOGRAPHIES DIV
Nombre de pages
330
Dimensions
23 x 15 x 0 cm
Poids
542 g
Langue
français
Code dewey
792.12

Mademoiselle Clairon

comédienne du roi

De

Fayard

Biographies Div

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Le Livre.com
    Description
    RO80156559: 317 pages. Ouvrage de bibliothèque : quelques tampons en marges, couverture plastifiée, porte-fiche, étiquette de code sur la coiffe en pied et sur la 1ère de couverture. In-8 Broché. Etat d'usage. Couv. convenable. Dos satisfaisant. Intérieur frais Classification Dewey : 920-Biographie générale et généalogie
    État de l'exemplaire
    Etat d'usage
    Format
    In-8
    Reliure
    Broché
    14.90(Occasion)

Paris, 1735. Une gamine de douze ans rêve en voyant, de sa mansarde, une belle comédienne répéter un rôle dans le salon d'en face. Cet instant fixe son destin. La jeune Claire Leris, bientôt devenue Clairon, s'initie à la scène, à la danse, au chant. Elle apprend en province, de Rouen à Lille, à concilier succès et plaisirs avec les hautes protections, indispensables à une débutante sans défense et sans le sou. A vingt ans, elle débute à la Comédie-Française dans Phèdre . Sa voix profonde envoûte le parterre, son rayonnement sensuel fait dire à un spectateur : « On gagne à l'examiner un plaisir que les autres sens seraient jaloux de partager avec la vue. » Bien des ducs et des princes, les Richelieu, les Choiseul seront du partage, avec quelques amants de coeur dont le comte de Valbelle, l'homme de sa vie. Mais sa passion et sa liberté passeront avant tout. Clairon s'abstrait des amours et des cabales pour étudier. Elle approfondit ses personnages, simplifie le costume, revient à une diction naturelle. Diderot lui donne raison. Voltaire la querelle, il voudrait voir déclamer ses vers avec plus de « pompe ». La tragédienne est bientôt emprisonnée pour avoir résisté aux caprices des « gentilshommes de la Chambre », les tyrans de la Comédie-Française. Profondément croyante, elle quittera la scène en pleine gloire, lorsque ni l'Eglise ni le Roi n'accepteront de relever les comédiens de l'excommunication qui les menace. Elle quittera la France pour régner sur « l'Europe des lumières ». Le margrave de Bayreuth et d'Ansbach, prince tolérant, l'autorisera même à recréer en terre protestante une communauté catholique. De retour d'exil, sous la Révolution, elle fera une dernière conquête, le mari - délaissé - de Mme de Staël. Dans cette biographie très documentée, Jacques Jaubert, ancien courriériste dramatique et littéraire, retrace la vie de Mlle Clairon, qui a attendu la fin d'un siècle tumultueux pour quitter la scène, octogénaire, le 29 janvier 1803. Il y a deux cents ans.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Jacques Jaubert