Hominescence
EAN13
9782746500556
ISBN
978-2-7465-0055-6
Éditeur
Éditions du Pommier
Date de publication
Collection
POM. ESS & DOCS
Nombre de pages
339
Dimensions
20 x 14 cm
Poids
437 g
Code dewey
100
Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Sabibliothèque
    État de l'exemplaire
    Très bon état - légères marques de lecture et/ou de stockage mais du reste en très bon état- expédié soigneusement depuis la France
    Format
    in8. 2001. Broché. 339 pages. Que retenir du XXème siècle ? Depuis 1945 la bombe atomique menace l'humanité d'extinction nous ne risquons plus la petite vérole éradiquée en 1970 ; mangerons-nous des OGM ? Munie d'ordinateurs notre pensée change-t-elle ? Voilà une mort un corps une agriculture et des réseaux nouveaux. Pour résumer ces innovations évolutives j'ai forgé le mot d'hominescence. Des mots comme adolescence : encore enfant l'adulte se forme ; ou luminescence : de faible lueur naît la lumière. éclairent ce néologisme étrange et exact qui marque une émergence hominienne. Quand par son corps et la mort il change le rapport à soi par l'agriculture et le climat ses relations au monde et par les communications son entretien avec les autres s'agit-il toujours du même humain ? Nous vivons un moment décisif du processus qui nous façonne. Inquiétante pour certains cette naissance en enthousiasme d'autres. Nous la suscitons sans savoir quel homme elle crée assassine ou magnifie
    5.80(Occasion)

Que retenir du XXe siècle ? Depuis 1945, la bombe atomique menace l'humanité d'extinction ; nous ne risquons plus la petite vérole, éradiquée en 1970 ; mangerons-nous des OGM ? Munie d'ordinateurs, notre pensée change-t-elle ? Voilà une mort ; un corps, une agriculture et des réseaux nouveaux.Pour résumer ces innovations évolutives, j'ai forgé le mot d'hominescence. Des mots comme adolescence : encore enfant, l'adulte se forme ; ou luminescence : de faible lueur, naît la lumière... éclairent ce néologisme, étrange et exact, qui marque une émergence hominienne.Quand, par son corps et la mort, il change le rapport à soi, par l'agriculture et le climat, ses relations au monde, et par les communications, son entretien avec les autres, s'agit-il toujours du même humain ? Nous vivons un moment décisif du processus qui nous façonne. Inquiétante pour certains, cette naissance en enthousiasme d'autres. Nous la suscitons sans savoir quel homme elle crée, assassine ou magnifie.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Michel Serres