Les Avenues de Fémynie, les femmes et la Renaissance
EAN13
9782213610221
ISBN
978-2-213-61022-1
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
NOUVELLES ETUDE
Nombre de pages
440
Dimensions
23 x 15 x 0 cm
Poids
643 g
Langue
français
Code dewey
305.409

Les Avenues de Fémynie

les femmes et la Renaissance

De

Fayard

Nouvelles Etude

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

Dans cet ouvrage vivant et solidement documenté à partir notamment de textes littéraires et d'archives inexploitées, Madeleine Lazard dresse un état très complet de la condition féminine au XVI e siècle : épouses, veuves, prostituées, courtisanes, paysannes, ouvrières, femmes de lettres et femmes de cour. L'auteur remet en question l'idée stéréotypée d'une Renaissance moderne favorable à la femme cultivée - reines et princesses lettrées, salons de dames, femmes écrivains comme Louise Labé ou Marie de Gournay - ou à la femme de pouvoir - telles la reine Margot ou Catherine de Médicis -, quand la majeure partie de la population féminine ne connaît aucune évolution dans son statut. Le discours très machiste sur la femme "propriété du mari" ou "courtisane débauchée" perdure, et ne sont finalement indépendantes que les veuves... L'ardent plaidoyer de Marie de Gournay au début du XVIIe siècle, L'Égalité des hommes et des femmes, passera inaperçu. Pourtant nombre de discours ou de situations rappellent aussi des questions que se posent les femmes d'aujourd'hui à l'heure de la parité... Madeleine Lazard, professeur émérite à la Sorbonne nouvelle , est présidente honoraire de la Société d'étude du XVI e siècle et présidente de la Société internationale des amis de Montaigne. Elle est l'auteur de nombreux ouvrages et articles concernant la littérature de la Renaissance, notamment le théâtre, la condition féminine, l'oeuvre de Rabelais et les mémorialistes. Elle a publié, chez Fayard, une biographie de Montaigne, de Brantôme, et, plus récemment, d'Agrippa d'Aubigné.
S'identifier pour envoyer des commentaires.