Nantas, suivi de
EAN13
9782253193128
ISBN
978-2-253-19312-8
Éditeur
Le Livre de poche
Date de publication
Collection
Libretti (19312)
Nombre de pages
128
Dimensions
17,8 x 11 x 0,7 cm
Poids
84 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Code dewey
843

Nantas, suivi de "Madame Sourdis"

De

Le Livre de poche

Libretti

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

Nantas, un jeune Marseillais ambitieux qui vient de monter à Paris, ne parvient pas à trouver de situation lorsqu’un soir une mystérieuse visiteuse lui propose d’épouser Flavie, la fille du baron Danvilliers : il reconnaîtra l’enfant dont elle est enceinte et percevra deux cent mille francs. Simplement, la jeune fille lui demande de n’être jamais son mari que de nom et, après sa brillante ascension sociale, c’est Flavie que Nantas voudra conquérir. Relation qui s’inverse dans la seconde nouvelle, où le triomphe de la virilité se retourne en défaite. Car si Adèle désire épouser Ferdinand Sourdis dans l’espoir de mener le jeune peintre à la gloire, la paresse aussi bien que la débauche du mari conduisent peu à peu sa jeune femme à achever ses tableaux – et finalement à usurper son rôle. Publiées pour la première fois en 1878 et en 1880 dans Le Messager de l’Europe, une grande revue de Saint-Pétersbourg, ces nouvelles appartiennent pleinement à leur temps. Mais si l’ambitieuse puissance de Nantas évoque Son Excellence Eugène Rougon, ou Aristide Saccard, l’aventurier prédateur de La Curée, c’est bien plutôt à la misogynie des écrivains proches de Zola que fait songer Madame Sourdis, femme-vampire qui aura finalement dévoré son mari et inquiétante annonciatrice de bien des névroses fin-de-siècle qui feront aussi frémir de cette épouvante-là.

Edition de Jacques Noiray.
S'identifier pour envoyer des commentaires.