La Reine de Saba, Une «aventure géographique»
EAN13
9782070734078
ISBN
978-2-07-073407-8
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Les Cahiers de la NRF - André Gide
Nombre de pages
144
Dimensions
20 x 14 x 1 cm
Poids
225 g
Langue
français
Code dewey
848.91

La Reine de Saba

Une «aventure géographique»

De

Préface de

Autres contributions de

Gallimard

Les Cahiers de la NRF - André Gide

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Le Livre.com
    Description
    R150225544: 131 pages augmentées de quelques photos en noir et blanc hors texte-achevé d'imprimer le 19/05/1993-1 illustration en frontispice texte présenté et annoté par Philippe Delpuech-préface de Jean Grosjean In-8 Broché. Bon état. Couv. légèrement passée. Dos plié. Intérieur frais Classification Dewey : 840.091-XX ème siècle
    État de l'exemplaire
    Bon état
    Format
    In-8
    Reliure
    Broché
    10.95(Occasion)

«Le vrai défi que veut relever Malraux est sans doute moins dans l'équipée que dans sa rédaction. Le but principal de l'opération semble avoir été le texte qui la rapporte. L'écriture de Malraux avait tout de suite eu l'art des promptitudes et des brusqueries. Mais, maître en courts-circuits, il admirait aussi les œuvres qui font vivre une durée. Dans ses dernières insomnies il lira encore des romans policiers avec la même fascination.Ce n'est pas qu'il se rêve feuilletonniste. Il y a au fond de son tempérament une sorte d'obscur atavisme qui le pousse à entreprendre, mais à n'entreprendre que pour déchiffrer et d'autre part à n'exprimer que le vécu. Ne faire que pour dire, ne dire que ce qu'on fait. Sa Reine de Saba tient cette gageure.Oui, il a réussi le tempo d'un récit linéaire. Cette fois-là et jamais plus. Le connaissant on imagine la concentration qu'il a mis à emporter le lecteur dans le temps de sa lecture. Ô singulier langage dont la tâche est de faire ressentir le passage de la durée.De plus, l'aventure a ici une exceptionnelle dimension poétique. Une reine trimillénaire suscite les lueurs de l'histoire et d'autre part le combat de tous les instants de nos deux aviateurs est avec les nuages en plein ciel, avec les brumes errantes, avec les pics imprévus, avec les cartes imprécises ou erronées (ah, il y a un fleuve, mais il est souterrain, etc.) sans compter une autonomie de vol qui ne dépasse pas dix heures. Homère n'a pas le loisir de sommeiller.»Jean Grosjean.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...