Le Vatican contre les Juifs le rôle de la papauté dans l'émergence de l'antisémitisme moderne, le rôle de la papauté dans l'émergence de l'antisémitisme moderne
EAN13
9782221096079
ISBN
978-2-221-09607-9
Éditeur
Robert Laffont
Date de publication
Nombre de pages
400
Dimensions
24,1 x 15,5 x 3,2 cm
Poids
588 g
Langue
français
Langue d'origine
anglais
Code dewey
261.26

Le Vatican contre les Juifs le rôle de la papauté dans l'émergence de l'antisémitisme moderne

le rôle de la papauté dans l'émergence de l'antisémitisme moderne

De

Traduit par

Robert Laffont

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie Le Livre.com
    Description
    R240131144: 2002. In-8. Broché. Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais. 397 pages.. . . . Classification Dewey : 296-Judaïsme
    État de l'exemplaire
    Bon état, Couv. convenable, Dos satisfaisant, Intérieur frais
    Format
    In-8
    Reliure
    Broché
    65.25 (Occasion)
Un ouvrage riche en révélations, à la fois érudit, polémique et accessible.
Les archives du Vatican concernant ses rapports conflictuels avec les juifs ont été récemment ouvertes aux chercheurs suite à une décision de Jean-Paul II. David Kertzer est l'un des premiers historiens à y avoir eu accès. Il démontre ici que, loin d'avoir été étrangère à l'émergence de l'antisémitisme contemporain, comme le veut sa position officielle, l'Église à joué un rôle décisif et actif dans la mise en place des attitudes qui ont directement conduit à la Shoah."Si le Vatican n'a jamais donné son approbation au génocide – il s'y est effectivement opposé (du moins tacitement) –, les enseignements et les actes de l'Église, y compris ceux des papes, ont contribué à le rendre possible. C'est la triste réalité, incontournable, que l'Église se refuse fermement à admettre. Cette responsabilité recouvre, comme beaucoup l'ont noté, non seulement des siècles de conditionnement des populations chrétiennes à la haine des juifs, mais quelque chose de bien plus récent et direct. L'Église fut l'un des principaux promoteurs de la transition entre les vieux préjugés médiévaux antijuifs et la montée de l'antisémitisme politique contemporain au cours du demi-siècle ayant précédé l'Holocauste."
S'identifier pour envoyer des commentaires.