Isabelle d'Este - Une éblouissante et tumultueuse princesse de la Renaissance
EAN13
9782857047469
ISBN
978-2-85704-746-9
Éditeur
Pygmalion
Date de publication
Collection
GRANDES DAMES D
Dimensions
24 x 15 x 2 cm
Poids
482 g
Code dewey
944.027

Isabelle d'Este - Une éblouissante et tumultueuse princesse de la Renaissance

De

Pygmalion

Grandes Dames D

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Librairie La Folia
    Description
    309 pp. Bords de pages jaunis. Couverture légèrement salie
    État de l'exemplaire
    Bon état
    Format
    in-8
    Nombre de volumes
    1
    Reliure
    Broché
    Langue
    Français
    Lieu de publication
    Paris
    30.00(Occasion)

Y a-t-il une époque qui nous fasse plus rêver que la Renaissance italienne, lorsque peintres, architectes et sculpteurs enrichirent la péninsule de chefs-d'œuvre toujours présents ? La princesse Isabelle d'Este vécut au cœur de cette époque fabuleuse. Fille du duc de Ferrare, elle épousa son voisin, le marquis de Mantoue, et, souveraine éclairée et passionnée par les arts, elle invita à la cour de son palais les plus célèbres artistes de son temps. Sous son règne, Mantoue devint alors l'un des phares les plus éblouissants de la civilisation. Mais l'époque n'en était pas moins troublée. La cruauté des mœurs côtoyait le raffinement des cours. Et ce qu'on appela les guerres d'Italie ravageaient les contrées : les rois de France, de Charles VIII à François 1er, convoitaient la Lombardie et le royaume de Naples ; l'empereur Charles Quint, toute la péninsule. A Rome, après les féroces Borgia qui multipliaient les assassinats au milieu des fêtes les plus somptueuses, Jules II et les Médicis donnaient libre cours à leurs ambitions personnelles. Pour protéger leur indépendance, toutes les petites principautés italiennes devaient nouer et dénouer des alliances délicates et précaires. C'est cette époque foisonnante, aux incessants rebondissements politiques et d'une richesse artistique inouïe, que ressuscite Christiane Gil autour de la figure rayonnante d'Isabelle d'Este. Cette princesse autoritaire, dotée d'une suprême intelligence et d'une rayonnante beauté, ne fut-elle pas surnommée par ses contemporains la première dame du monde ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.