Médecin des morts, récits de paléopathologie
EAN13
9782213627229
ISBN
978-2-213-62722-9
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
NOUVELLES ETUDE
Nombre de pages
396
Dimensions
23 x 15 x 0 cm
Poids
665 g
Langue
français
Code dewey
614.1

Médecin des morts

récits de paléopathologie

De

Fayard

Nouvelles Etude

Trouvez les offres des librairies les plus proches :
ou
entrez le nom de votre ville

Offres

  • Vendu par Sabibliothèque
    État de l'exemplaire
    French édition - quelques marques plis de lecture et/ou de stockage mais du reste en bon état de lecture- Expédition soignée sous blister dans une enveloppe a bulles
    Format
    23x15x3cm. Broché. 390 pages.
    10.00(Occasion)

Qui n’a pas rêvé un jour d’être le médecin de Louis XIV ? D’autopsier Agnès Sorel ? De sonder les corps momifiés des Médicis ? Discipline scientifique aux confins de l’anthropologie physique et de la médecine légale, la paléopathologie permet de reconstituer un à un les carnets de santé de sujets décédés il y a plusieurs siècles, voire plusieurs millénaires. Un corps mort est porteur d’une quantité impressionnante d’informations utiles à l’historien, à l’archéologue, mais aussi à la recherche médicale lorsqu’il s’agit de découvrir l’origine d’une maladie. Ce livre nous invite à un voyage dans le temps, mais aussi à un voyage dans la mort, la maladie, dans l’ouverture des cadavres, dans cette observation de nous-mêmes que sont les autopsies. On y croisera l’empoisonnement d’Agnès Sorel et le supplice de Jeanne d’Arc, on assistera à l’exploration d’une relique médiévale, on comprendra comment le cœur du Roi-Soleil s’est retrouvé dans une peinture à l’huile, on verra comment les individus anormaux étaient éliminés en Grèce et à Rome, on dressera un tableau des pratiques magiques centrées sur les cadavres, on analysera selon un regard médical certaines descriptions de vampire, on décortiquera les rapports d’autopsie des rois de France. Sans oublier Richelieu, Descartes et de nombreux saints… Enfin, le lecteur trouvera un inventaire des lieux et des personnages dont l’existence a été éclairée par des études paléopathologiques ; il pourra alors réaliser un jeu de piste, non pas macabre mais instructif, découvrant que sous nos pieds ou à côté de nous dorment des trésors (squelettes ou momies). Paradoxalement, l’étude des cadavres rend les ruines et les populations du passé plus vivantes. C’est bien le but de cet ouvrage. Philippe Charlier est médecin (anatomo-pathologie et médecine légale) et docteur ès-lettres (EPHE, IVe section). Depuis 2002, il est chargé de cours en paléopathologie et histoire de la médecine aux Facultés de Lille 2 et Paris 7. Préface d’Irène Frain
S'identifier pour envoyer des commentaires.