Oeuvres complètes / Jean Paulhan,..., II, L'art de la contradiction, Œuvres complètes (Tome 2-L'Art de la contradiction)
EAN13
9782070770748
ISBN
978-2-07-077074-8
Éditeur
Gallimard
Date de publication
Collection
Blanche (2)
Séries
Oeuvres complètes / Jean Paulhan,... (2)
Nombre de pages
784
Dimensions
2 x 1 x 3 cm
Poids
800 g
Langue
français
Code dewey
848.91

II, L'art de la contradiction - Œuvres complètes (Tome 2-L'Art de la contradiction)

De

Illustrations de

Autres contributions de

Gallimard

Blanche

Indisponible

Autre livre dans la même série

«Une œuvre n'est jamais complète. Elle peut l'être plus, elle peut l'être moins. Depuis la mort de l'auteur, en 1968, on n'a pas cessé de découvrir des textes nouveaux de Jean Paulhan. Manuscrits, dactylogrammes, lettres en forme de traité, réponses à des enquêtes, publications devenues inaccessibles, les références se sont accumulées au point de modifier les contours de l'œuvre entier. Il arrive même que l'on hésite sur une attribution, et ce n'est pas sans un certain plaisir. Paulhan commence sa carrière à vingt ans, en 1904, en signant un compte rendu sur la fatigue. Dès 1907, c'est-à-dire avant tout le monde, il publie un article sur Freud. De 1908 à 1910, il s'emploie à «sauver» la poésie malgache. Qu'en sera-t-il de la poésie française ? Paulhan cavale en amazone sur le mouvement Dada, prêt à sauter, et d'une attention confondante à l'adresse de tous les poètes. Prendre langue avec Paulhan ne revient pas seulement à prendre acte de la littérature. Dans ce premier volume, consacré aux récits, un corps rêve en pleine guerre. Un esprit résiste. Un homme voyage. Il n'est pourtant question que de langage ; et voilà pourquoi les récits de Paulhan tiennent devant l'Histoire. Critique, peinture, politique trouveront leur place dans les sept volumes prévus, d'où le visage de Jean Paulhan pourrait bien sortir changé, et plus vrai, comme celui d'une bonne part de la littérature de son siècle. Le lecteur sera donc bien inspiré de prendre garde à son esprit. Car le langage est chose, et chose utile, et mieux encore.» Bernard Baillaud.
Dans ce tome II, Jean Paulhan part d'une réflexion exigeante sur les raisonnements quotidiens, poursuit avec les poèmes et proverbes de Madagascar, enjambe la guerre, débouche dans les parages de Dada et du surréalisme... et file enfin du côté de la réflexion pure (grammaires, dictionnaires, rhétorique).
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Bernard Baillaud